pointeur

Théâtre

Hyacinthe et Rose

Samedi 14 janvier - 20h30

Théâtre de Vienne

+ 14 ans
Durée : 1h10
Tarifs 30 - 27 - 22 - 20 euros
Abonnement 26 - 20 euros

Théâtre de Vienne

Un joli moment de poésie, de tendresse et d’humour contés par François Morel qui, au fil des pétales, remonte le temps.

C’est bien simple : Rose et Hyacinthe, mariés depuis quarante cinq ans, ensemble depuis toujours, ne s’entendaient sur rien.

Hyacinthe était coco, Rose était catho. Hyacinthe aimait la bicyclette, la pêche à la ligne et le vin rouge. Rose préférait les mots-croisés, le tricot et l’eau de Mélisse. Ils ne sont d’accord sur rien mais l’amour des fleurs les réunit.

François Morel nous conte l’histoire d’un petit parisien venant chez ses grands parents dans le but de se refaire une santé, une enfance pour partie imaginaire, où tous les souvenirs, toutes les sensations, toute la connaissance, toutes les émotions qu’il garde de ses grands-parents sont liées aux fleurs.

Un petit conte du quotidien, ponctué des trouvailles musicales d’Antoine Sahler. Un piano, un ciel d’azur, et tout est là…

 

Avec François Morel et Antoine Sahler • Scénographie Edouard Laug • Lumières Alain Paradis • Production : Théâtre de la Pépinière / Les Productions de l’Explorateur • Texte édité aux Editions Thierry Magnier • Production déléguée Valérie Lévy et Constance Quilichini

« l’auteur a mis tout son cœur dans l’évocation sensible et tendre, parfois espigèle. C’est un joli moment »
Armelle Héliot, Le Figaroscope

« François Morel est à la fois juste et touchant et sait rendre la subtilité de chaque mot, chaque phrase, chaque souffle.
Quant à la musique d'Antoine Sahler, personnage à part entière du récit, elle canalise l'émoi qui nait tout naturellement, au détour des souvenirs. »

Froggydelight

« Poésie, rire et émotion sont au rendez-vous de ce spectacle qui emporte sans temps mort le spectateur dans un univers empli de tendresse et de bouquets de fleurs. »
Cécile B.B.

« C’est un bijou de poésie, de finesse et d’humours contés par un enfant qui, au fil des pétales, remonte le temps. »
Stanislas Renondin – Le figaro Magazine


visuel : Isabelle Fournier